Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2010

FRANCOIS BAYROU PAR JEAN-FRANCOIS KAHN

François Bayrou, par Jean-François Kahn, dans « Marianne n° 678  pages 34 et 35 : Pourquoi, il faut révolutionner «  le pouvoir médiatique ».

 

Jean- François Kahn fut tête de liste du MoDem aux Elections européennes. Elu député, il a renoncé à la fonction.

 

           "Au premier redoublement de boulette, Ségolène Royal fut crucifiée.

            Avec son égocentrisme, François Bayrou fut implacablement renvoyé. Et là, face à une manifestation extravagante, démente, clinique, d’hypertrophie narcissique et monopoliste du moi, à l’effarante déclinaison d’une adoration mystique de son propre ego quasi divinisé, au déploiement convulsif d’un je éradicateur de tous les nous collectivement citoyens, qui remplaçait par autant de miroirs toutes les fenêtres ouvertes sur la réalité, face à cette donnée grosse de conséquences possibles, un inexplicable silence"…

 

Les commentaires sont fermés.