Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2012

Une ville où personne n'est laissé de côté.

 

puteaux,conseil municipal,liberté d'expression des élus de l'opposition

LE RIDICULE TUE.


Une page à demi-illisible.


C’est une numérisation de la page 78 « Tribunes » du journal sur papier « Puteaux Infos » de Février 2012. La majorité municipale UMP informe les citoyens par un journal dispendieux et populiste ( enfin, un peu populaire parfois) de 85 pages, dont une demi-page est octroyée aux 4 tendances de l’opposition : Le PS, Alternance, une Conseillère indépendante et Puteaux pour tous.


Le groupe de la majorité, sur la demi-page supérieure, développe son ancrage dans une politique sociale forte… Personne n’est laissé de côté.


Or, dans la demi-page en- dessous,  la moitié des électeurs de Puteaux  est « laissée de côté » privée de la lecture des tribunes illisibles de l’opposition à partir de la taille minuscule, stupide, des caractères. (Au second tour des élections municipales de 2008, le Maire a été élu avec 52.98%  des voix des 18 293 suffrages exprimés sur 27 799 inscrits).


L’absence de loupe ou de microscope contraint à consulter la version électronique de la (pleine) page 78 sur le site :

http://www.mairie-puteaux.fr/fileadmin/decouvrir/puteaux_...


La loi du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité codifiée à l’article L. 2121-27-1 du Code général des collectivités territoriales prévoit que les communes de 3500 habitants et plus, qui publient sous quelque forme que ce soit un bulletin d’information générale sur les réalisations et la gestion du conseil municipal, un espace doit être consacré à l’expression des conseillers n’appartenant pas à la majorité municipale afin que la liberté d’expression, liberté fondamentale, soit respectée. Est en effet en jeu l'exercice de la libre expression  des élus minoritaires qui est un aspect essentiel de la démocrate de proximité. Cette liberté se rattache directement à « I' exigence de pluralisme » des courants d’idées qui constitue, selon le Conseil Constitutionnel, le fondement de la démocratie.

Les modalités d’application de cette disposition sont définies par le règlement intérieur selon l’article L.2121-27-1 du code général des collectivités territoriales. L’espace accordé à l’expression de l’opposition, le nombre et la taille des caractères relèvent donc de la responsabilité du maire et du conseil municipal.

Il faut DEMOCRATISER le règlement intérieur de la municipalité de Puteaux, quant à la FORME de la liberté d’expression de l’opposition.

Il est facile de trouver «mieux », en consultant les publications municipales sur internet. Bruno Joncour, maire MoDem de Saint Brieuc, publie des tribunes sur 2 pages. Laurent Cathala, maire PS de Créteil, publie des tribunes sur 4 pages dont 1 pour le PS et 1 pour l’UMP…Même François Copé, très UMP, maire de Meaux, ne se risque pas à autant d’ostracisme…

Une fois l’obstacle de l’illisibilité franchi, le FOND de certaines tribunes de l’opposition consterne. Le conseiller, d’Europe Ecologie Les Verts, lié à Alternance, voudrait une place pour l’opposition dans la commission d’attribution des HLM. C’est une excellente idée sauf qu’il est le moins bien placé pour faire cette demande: il n’assiste pas aux conseils municipaux et ne vient pas aux réunions  de la commission d’étude des marchés publics dont il fait partie. Eva Joly, l’incorruptible, n’aimerait pas cette duperie. Si l’UMP, spécialisé en publicité, se félicite de son bilan,  le MoDem, qui « tire » sur la droite et la gauche loue, avec ses thèmes récurrents … sa propre absence de projet.

La conseillère indépendante rappelle la morale ordinaire à de trop nombreux élus fragiles ou assujettis. Le PS attend le soleil du printemps. Deux espoirs.

Les clivages politiques, « consentements meurtriers » symboliques, perdurent dans la cité, alors que l’avenir proche les condamne. La troisième révolution industrielle qui s’annonce sera obligatoirement COOPERATIVE. 

Madame Le Maire, organisez, pour le conseil municipal, une vidéo-conférence de Jérémy Rifkin. Merci !

www.atelier-idees.org  Annie Keszey

Les commentaires sont fermés.