Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/03/2013

LETTRE A MADAME CECILE DUFLOT, MINISTRE DU LOGEMENT.

à Madame Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des territoires et du Logement,
72 Rue de Varenne, 75007, Paris.
Copie à Madame Christiane Taubira, Garde des Sceaux, ministre de la Justice,
13    Place Vendôme, 75001, Paris.

Objet: Demande de modifications de la profession de syndic de copropriétés, par la loi.

        Madame la Ministre,
   
    La presse nous annonce que vous préparez une loi sur le logement.
   
A partir de mes situations personnelles successives de copropriétaire et des informations permanentes reçues d’associations spécialisées, la profession de syndic est majoritairement indigne d’un Etat de Droit.
    Les écarts  des syndics quant à la  législation sont fréquents, portent préjudice aux copropriétés et restent le plus souvent impunis. Certes, il est possible de s’adresser à la justice mais les procédures sont coûteuses et surtout très longues.
    Un des problèmes majeurs à traiter semble être l’inefficacité des syndics, sauf cas rares, pour gérer les impayés de charges, travail qui relève de leur seule responsabilité (à l’exception de la décision de vendre l’appartement d’un débiteur). Ils sont rémunérés, par contrat, et ne remboursent rien aux copropriétaires quand ils n’effectuent pas cette partie essentielle de leur travail : au contraire, ils demandent des avances aux non-débiteurs pour combler le « trou » de trésorerie. Des copropriétés sont mises en faillite définitive à partir de leur laxisme, leur irresponsabilité ou leur incompétence. Je vous ai adressé, en février, le dossier d’une autre copropriété de Puteaux parfaitement et tragiquement représentatif des conséquences de ces fautes professionnelles.

    Vous déciderez.
Par exemple, une commission de médiation tripartite, avec pouvoir de sanction, pourrait représenter un recours simple et adapté pour les copropriétaires lésés. D’autres anomalies, telles que les contrats de syndics déviants, les devis et factures illégales d’entreprises,  les retards dans les convocations des assemblées générales obligatoires, les retards dans la mise en œuvre de travaux, pourraient être examinées pour aboutir à des solutions justes.
    Recevez, Madame la Ministre, avec mes remerciements, l’expression de mes sentiments confiants.

Commentaires

FISICHELLA Jean-Pierre
Gardien-Concierge
36 allée des deux Mondes
38100 Grenoble
Téléphone : 0627435292


Grenoble le 14 mai 2013

Madame La Ministre
Cécile DUFLOT

Madame,

Je vous fais part de se courrier pour vous informer que Monsieur Le Député Maire de Grenoble Michel DESTOT ma confirmer qu’il faisait suivre le courrier que je lui ai envoyé et que vous pourrez prendre connaissance avec celui-ci.

Moi-même je suis gardien-concierge dans une copropriété de 82 logements et je peux vous assurer que la copropriété fonctionne sans problème et que le poste de gardien coute seulement 16 euros par moi et oui 16 euros alors je veux bien que l’on fasse de l’argent sur telle ou telle choses mais il vaut mieux en faire moins et que l’on crée de vrai emplois

Par compte se qui pose problème se sont les syndics et les propriétaires, c’est pour cela qu’il faut changer les certains avenants de la convention collective de gardien- concierge afin que le gardien-concierge soit indépendant du syndic et des propriétaires et qu’il soit complètement autonome et sans responsable ou petit chef à leur égaux surdimensionné.

C’est pour cela que je le répète j’ai créer une société placent des gardiens complètements autonomes et assurant leurs formations professionnelle et revalorisant leurs salaires et leurs coefficient comme il est stipuler dans les convention collectives écrit noir sur blanc et qui ne sont toujours pas très bien appliquer par les syndic, c’est pour cela que j’ai assigner le syndic qui s’occupe de la copropriété dont je suis le gardien-concierge et fier de l’être et comme je l’ai déjà dit rien ne me feras partir ni les menaces ni les lettres de mises à la porte du syndic il faudra que l’on me tue si le syndic veut me mettre à la porte car le syndic ampute mon salaire de 700 euros brut par moi et cela depuis 7 ans, l’affaire est en cour au prud’homme, car mon avocat à trouver un rappelle de salaire de plus de 30 000 euros minimum et je ne peut que remonter sur cinq ans et là aussi se serais bien que :
l’ARTICLE L3245-1 Modifié par loi n2008-561 du 17 juin 2008 – art.16
Soit changer afin que la Personne flouer puisse faire un arriéré depuis la date de sont embauche.
Je rappelle que les personnes qui travaille dans se syndic sont de simple salarié et que se sont de vrai voyou et je pèse mes mots car moi je sais se que c’est d’être chef d’entreprise j’ai moi-même monter un commerce en 2009 et qui est toujours en activité et j’ai été obligé de vendre mes parts dont j’étais actionnaire à 60% pour m’occuper de mon procès.
J’espère pouvoir vous donner plus d’explications concrète sur se sujet en vous rencontrant Madame La Ministre Cécile DUFLOT
Voila ou en ai la situation à cause des syndics en France.





Monsieur Le Député Maire de Grenoble m’a m’envoyer ver vous Madame La Ministre Cécile DUFLOS, mais vous savez bien que l’on ne peut pas avoir rendez vous avec qui que se soit quand ont est considérer comme un simple citoyen l’anda, déjà ont peut pas avoir rendez vous avec vous avec Monsieur Le Député Maire de Grenoble, alors avec la vous Madame La Ministre j’en doute, mais je garde espoir car dans la vie si ont espère pas ont n’avance pas et de plus certain courrier que l’on envoie vont directement à la poubelle parce que ça ne plais pas à la secrétaire qui normalement est charger de faire parvenir tous courrier.
C’est vous politique et syndicats qui peuvent faire avancé les choses et moi je m’inscris dans ses personnes pour les faires avancé.


Je dis demain vous politique et syndicat et moi-même pouvons nous réunir autours d’une table et concrétiser ses millions d’emplois qui ne couteront rien aux contribuables sans que l’on ait besoin de créer une mesure incitative, car ses postes de gardien-concierge sont des postes valorisant et il n’y a pas que dans les cartiers sensibles qu’il faut les créer.
Le tous ces de le vouloir, alors moi je veux bien que les communes investisse dans telle ou telle domaine mais que nos Maire aussi fassent et je ne dis pas un effort, mais qu’ils fassent vraiment le nécessaire pour que chaque copropriété soit gérer par un gardien-concierge et je le répète complètement autonome.

Il vaut mieux perdre 1 000 emplois dans les entreprise de nettoyage dont le personnelles et traité comme des moins que rien et créer des millions d’emplois dans le poste de gardien-concierge assurent un salaire correcte, ces postes dont je parle de gardien-concierge sont des postes logés et dont les avantages en natures sont le logement et l’accessoire « eau, électricité, etc.…. » Et dont le salaire démarre à 1590 euros brut plus les primes et les astreintes, se qui en fait un grand avantage et permet de donner un meilleur pouvoir d’achat à l’employer et cela ne coute rien au contribuable et c’est un meilleur salaire que le RSA.

Sensible à votre réponse de sympathie et espérant et comptant sur votre personne humaines pour trouver (non pas une issue) mais une avancé concrète car ont ne peut avancer seul et ses en se réunissant que l’on peut construire et avancé dans se chemin de la vie.
Je vous prie de croire, Madame La Ministre Cécile DUFLOT à l’expression de mes salutations les meilleurs.




Jean-Pierre FISICHELLA

Écrit par : Fisichella | 18/05/2013

madame la ministre du logement moi et ma femme nous avons fait 2 demandes de logements sociaux a paris.1er numero du dossier:11031227146775056 et le 2eme numero du dossier a bagnolet:111041353234693066 on etais enregistrer nous sommes impatient d habiter a paris c est notre projet actuellement nous habitons a autun en saone et loire nous sommes locataires a l opac et nous sommes dans une maison.madame la ministre serait il possible d intervenir aupres des mairies des logements sociaux pour accelerer assez rapidement les dossiers qui sont en cours c est tres urgent.voici l adresse du 1er dossier:service du traitement des demandes de logement 6 rue agrippa d aubigne 75181 paris cedex 4 et l adresse du 2eme dossier pour bagnolet:ville de saint denis 93200 saint denis.je vous pris d agrees madame la minstre mes sincères salutations distinguees.

Écrit par : ragot | 14/07/2013

mr benmaghnia Djamal
15 square national
13003 Marseille
tel 0627788495

madame la ministre du logement moi et ma femme avons fait plusieur demande de logement soit a la mairie et presque tous les organismes hlm mes mal heureusement aucune nouvelle
en sachant que je travaille en cdi et je cotise au 1 pourcent patronal et marié avec deux bebe qui vivent dans un logement cher . petit et plein d humidité .je vous pris d agrees mes sincere salutations distingues

Écrit par : benmaghnia djamal | 05/08/2013

Les Commentaires seront adresses à madame la ministre , quand c'est nécessaire.a keszey.

Écrit par : Keszey | 06/08/2013

Je dis seulement une chose a Mme Duflot si elle aime tant les roms qu,elle les prenne chez elle pas de travaille ils pourront faire le ménage chez elle pas de logements elle pourrat les logés mais pas avec mon pognon merci Jacques tiar

Écrit par : tiar | 27/09/2013

madame duflot
une question : thérébentine est-ce que c'est écologique ?

Écrit par : metayer | 29/09/2013

pouvais vous me dire comment je peux faire pour avoir un transféré de un n appart 2chanbre a une maison perseque je vie seul au 4 etage en plus l appart et de centre habitat mais les deux chauffage du ba ne vont plus faux tout refaire installation mes pour moi reste ici c impossible avec des jumelles de 3ans merci pour vaux conseil une grand merci bien a vous ???

Écrit par : martin | 24/10/2013

pouvais vous me dire comment je peux faire pour avoir un transféré de un n appart 2chanbre a une maison perseque je vie seul au 4 etage en plus l appart et de centre habitat mais les deux chauffage du ba ne vont plus faux tout refaire installation mes pour moi reste ici c impossible avec des jumelles de 3ans merci pour vaux conseil une grand merci bien a vous ???JE VOUS REMERCI D AVANCE MADAME La Ministre Cécile DUFLOS

Écrit par : martin | 24/10/2013

Madame la ministre duflot,
Je voulais vous dire que c'est lamentable que je ne puisse pas faire une demande d'allocation logement je viens d'être licencier par mon entreprise car manque de travail et je voulais avoir des aides pour payer mon loyer de 500euros je pouvais avant mais moins maintenant car moins payer tout cela car je lous une maison à mon père qui a du faire un crédit pour la payer alors que mon fils y est né je ne veux pas quitter ce logement croyez vous que c'est normal que j'ai aucun droit d'aide alors qu'il est obliger de rembourser un crédit il en a les preuves et tous le sois je verses le loyer preuve à l'appui je ne vois pas pourquoi on ne peut pas en avoir comme les autres....merci de me répondre

Écrit par : Barthe | 30/11/2013

Madame la ministre duflot,
Je voulais vous dire que c'est lamentable que je ne puisse pas faire une demande d'allocation logement je viens d'être licencier par mon entreprise car manque de travail et je voulais avoir des aides pour payer mon loyer de 500euros je pouvais avant mais moins maintenant car moins payer tout cela car je lous une maison à mon père qui a du faire un crédit pour la payer alors que mon fils y est né je ne veux pas quitter ce logement croyez vous que c'est normal que j'ai aucun droit d'aide alors qu'il est obliger de rembourser un crédit il en a les preuves et tous le sois je verses le loyer preuve à l'appui je ne vois pas pourquoi on ne peut pas en avoir comme les autres....merci de me répondre

Écrit par : Barthe | 30/11/2013

J ai un gros probleme je travaille j ai eu un arret sur salaire pendant trois ansmais ma patronne na pas payer pendant deux ans je doie encore 1550euro au hlm maintenent j ai perdu mon travaille depuit un ans le gerant et parti sans laisse d adresse je suis au prud homme donc pas salaire pas d assedic car il ma pas donne les papier pour toucher les assedic je paye la difference du loyer actuelle mais les hlm ne veux pas demende les allocations apl de plus j ai recue une lettre comme quoi ils ont demende une esplution aux procureure

Écrit par : maillet | 19/12/2013

Boujours Madame Cecile Duflot, Ministre du Logement,


Je vous écris cette lettre afin que vous m'aidiez a trouver un logement sur la ville de Créteil, je suis a la recherche d'un f3 pour mon couple et ma fille de 8mois.Ma situation est très précaire et vraiment urgente.
Aujourd'hui cela fait 4ans que je suis hébergée dans un f5 de 76m2 ou nous sommes 9 personnes et 2 bébés a y vivre.
Mon mari, ma fille et moi même vivons dans une chambre qui ne fait même pas 12m2. Avec le reste des personnes qui vivent dans ce logement cela se passe très mal.
Je ne peux pas laver mon linge ou doucher ma fille quand j'ai besoin.
Je n'ai même pas de place pour que ma fille puisse jouer au sol, elle ne peut pas suivre un développement normal dans ces conditions.
Aujourd'hui je ne peux plus rester dans cette situation, sans compter que l'on m'a mise à la porte 2 fois de ce logement où je me suis retrouver à la rue pendant 1 mois et je vais être de nouveau a la rue avec ma fille dans un mois puisque la situation c'est aggravée et l'on m'a sommé de partir.
De plus ma fille a attrapé un staphylocoque doré depuis des mois a cause de l'insalubrité,à ce jour elle n'est toujours pas guérie.
En outre, malgré plusieurs courriers l'on me répond qu'il n'y a pas de f3 de libre, alors donner moi un f4 je suis preneuse, il y a des trafics de drogue quotidien là où je vis actuellement la police vient sans arrêt ce n'est pas un endroit convenable pour élever un enfant.
Je suis consciente que mon mari et moi même ne travaillons pas, je sais également qu'obtenir un appartement est très difficile, mais, si aujourd’hui je m'adresse a vous c'est parce-que je suis désespérée nous ne pouvons vraiment plus rester dans ce logement et que toutes les démarches que j'ai effectuée sont rest

Écrit par : citron louafi | 23/12/2013

Boujours Madame Cecile Duflot, Ministre du Logement,


Je vous écris cette lettre afin que vous m'aidiez a trouver un logement sur la ville de Créteil, je suis a la recherche d'un f3 pour mon couple et ma fille de 8mois.Ma situation est très précaire et vraiment urgente.
Aujourd'hui cela fait 4ans que je suis hébergée dans un f5 de 76m2 ou nous sommes 9 personnes et 2 bébés a y vivre.
Mon mari, ma fille et moi même vivons dans une chambre qui et petite. Avec le reste des personnes qui vivent dans ce logement cela se passe très mal.
Je ne peux pas laver mon linge ou doucher ma fille quand j'ai besoin.
Je n'ai même pas de place pour que ma fille puisse jouer au sol, elle ne peut pas suivre un développement normal dans ces conditions.
Aujourd'hui je ne peux plus rester dans cette situation, sans compter que l'on m'a mise à la porte 2 fois de ce logement où je me suis retrouver à la rue pendant 1 mois et je vais être de nouveau a la rue avec ma fille dans un mois puisque la situation c'est aggravée et l'on m'a sommé de partir.
De plus ma fille a attrapé un staphylocoque doré depuis des mois a cause de l'insalubrité,à ce jour elle n'est toujours pas guérie.
En outre, malgré plusieurs courriers l'on me répond qu'il n'y a pas de f3 de libre, alors donner moi un f4 je suis preneuse, il y a des trafics de drogue quotidien là où je vis actuellement la police vient sans arrêt ce n'est pas un endroit convenable pour élever un enfant.
Je suis consciente que mon mari et moi même ne travaillons pas, je sais également qu'obtenir un appartement est très difficile, mais, si aujourd’hui je m'adresse a vous c'est parce-que je suis désespérée nous ne pouvons vraiment plus rester dans ce logement et que toutes les démarches que j'ai effectuée sont restées vaines.
Ce n'est vraiment pas une vie pour ma fille en bas âge et pour un couple, nous sommes trop de personnes a vivre dans ce f5 ce n'est pas un environnement calme pour ma fille ou même pour mon couple sans compter l'environnement extérieur qui est une catastrophe à cause des trafiques.

A ce jour, je sollicite votre aide et vous demande juste un f3 ou même plus grand sans exigences au niveau de l'endroit du quartier je n'ai pas d'exigence je vous demande juste un quartier convenable ce que vous pouvez comprendre.
Je ne vous demande qu'un toit pour ma fille qu'elle puisse avoir un développement normal, dans un environnement stable et correct, qu'elle puisse avoir une chambre et que nous puissions lui offrir un avenir et une belle vie.


Je vous remercie par avance, de l'attention que vous porterez à ma demande, dans l'attente d’une réponse de votre part, je vous prie de croire,Madame Cécile Duflot, Ministre du Logement à l'expression de mes sentiments les plus respectueux.


citron louafi

Écrit par : citron louafi | 23/12/2013

Madame la minstre du logement JE VIENS PAR CE COURRIER VOUS ADRESSEZ MA COLERE AUPRES DE MON ORGANISME HLM GRAND LYON HABITAT 2 PLACE DE FRANCFORT 69444 LYON CEDEX03 QUI NE REAGIT PAS A NOS APPELS CONCERNANT NOTRE IMMEUBLE QUI INNONDE A CHAQUE FOIS QU IL PLEUT NOUS SOMMES PRIVES D ASCENSEUR PENDANT 3 OU 4 SEMAINES LE TEMPS QUE GRAND LYON HABITAT REAGISSE A NOTRE HARCELEMENT TELEPHONIQUE CET IMMEUBLE COMPREND 6 ETEGES ET AU DERNIER ETAGE SE TROUVE UNE DAME DE 90 ANS QUI SE DEPLACE AVEC UN DEAMBULATEUR ELLE EST DONC COMDAMNEE A RESTER ENFERMEE CHEZ ELLE PENDANT 3 OU 4SEMAINES NOUS LOCATAIRES NOUS NE SAVONS PLUS VERS QUI NOUS ADRESSER POUR EFFECTUER DES TRAVAUX DANS NOTRE IMMEUBLE AFIN DE RESOUDRE CE PROBLEME D INNONDATION VOUS SERAIT IL POSSIBLE D INTERVENIR AUPRES DE GRAND LYON HABITAT JE VOUS REMERCIE ET VOUS PRIE DERECEVOIR MES SALUTATIONS DISTINGUEES

Écrit par : gourlay | 29/12/2013

Madame CECILE DUFLOT
Bonjour madame le ministre je tiens à apporter à votre connaissance qu’il existe des solutions bon marcher pour le logement je vous propose des villas de 96m² tout équipées en deux ou trois chambres avec une cuisine américaine une salle à manger un salon et salle de bain avec w.c incorporé ou séparé selon le plan a votre convenance pour moins de 100.000€00T.T.C. que vous pouvez installez sur des terrains municipaux avec ou sans permis de construire puisqu’elles sont sur roues comme aux état unis
Nous somme une société française basé dans le GARD et nous faisons fabriquer tout nos modèles sur mesure de 64 à 144m² sur châssis avec des roues ou sans
P.S tout meublé (chambres cuisine salle à manger salle de bain salon électroménagers).VOUS AVEZ UNE VISITE VIRTUEL SUR NOTRE SITE abcresidencemobil.com
Je reste à votre disposition pour vos questions ou remarques
SERVICE COMMERCIAL Mr BAUDIN

Écrit par : Mr BAUDIN | 19/02/2014

Madame la ministre
actuellement en littige avec des locataires qui ne m ont pas regler leur loyers depuis 2 ans. je suis a le retraite avec une petite pension.et je n ai plus grand chose pour vivre ecraser d impots et des locataires qu il sont explusable par le tribunal.que pouvais vous faire pour moi pour m aider a resoudre cette afffaire le plus rapidement possible merci j attend votre réponse .veuillez agreer l expression de mes sentiments respectueux. Mme harnois

Écrit par : harnois josiane | 22/02/2014

CIJREBAL Hakki
22 rue Vicq d'Azir
75010 Paris

Madame la Ministre
Je vous fait parvenir cette lettre pour vous informer de ma situation, ayant mainte fois fait des relances auprès des services du Logement de votre ministère sans avoir de réponse favorable, je me doit de porter mon affaire à votre intention. Nous somme une famille de 5 logeant dans une unique pièce, les enfants sont évidemment scolarisés et je suis moi même salarié dans le secteur privé. Je suis dans une situation régulière et malgré cela, il m'est impossible d'avoir accès à un logement décent et un peu plus spacieux pour pouvoir entretenir ma famille et pourvoir à notre besoin de confort pour le développement de nos enfants.

Je vous remercie pour l'attention que vous porterez à cette lettre et je vous prie d'agréer madame l'expression mes salutations distinguées

Écrit par : CIJREBAL Hakki | 07/03/2014

monsieur , le présidant de la république

je me permet aujourd’hui de faire appel a vos services a propos d'expulsion me concernant

je fait actuellement le sujet d’expulsions de mon logement dans lequel je vis avec mes 3 enfants

je souhaiterais obtenir un délai de 1 ans pour quitter les lieux afin que mes enfants terminent leur année en cour , une demande qui m'a été refuse auprès du juge

en effet n'ayant pas encore eu de relogement je fait appel a vous pour trouver une solution

je vous prie d’agréer monsieur l'expression de mes salutation distinguées

Écrit par : HAOUDADJI | 12/03/2014

Bonjour Mme DUFLOT,


J’ai l’honneur de vous présenter une demande de logement social à l’intention de ma famille qui se compose de ma fille Maria 15 ans , Lélia 14 ans et handicapé d’un retard mental et admis à l’école de Châtillon(92) classe ULIS et moi même.
Je suis moi même handicapé suite à un traumatisme crânien.
Je suis en instance de divorce, mon mari m’ayant mis dehors il y a 4 ans, nous nous trouvons dans un logement de 20 mètre carrées insalubre et privé.
Mes ressources sont la AAH , cela ne me permet de trouver un logement en relation avec ma recherche vu les prix des loyers , ainsi que les demandes de quottions et provisions des bailleurs.
J’ai effectué des demandes de logements sur le 92 et Paris depuis plus de 4 ans.
J’ai fais une requête enregistré le 11 octobre 2012.
Je n’ai à ce jour reçue aucune proposition de logement.
Mon dossier au DALO est passé à l’audience le 22 janvier 2013.
Je suis en relation avec des assistantes sociale, ainsi qu’une aide alimentaire dans une association religieuse dans le 14 ème arrondissements.
Je suis de plus en plus désespérer à trouver une solution à se problème.
C’est pourquoi je me permets de solliciter votre aide afin que je puisse dans les meilleurs délais trouver une solution à cette situation.
Je suis prêt à vous fournir tous les éléments qui vous seraient nécessaire s dans le traitement de mon dossier.
D’avance, je vous remercie de l’attention que vous voudrez bien prêter à ma demande.

Veuillez agréer, Madame Cécile DUFLOT, l’expression de mes respectueuses salutations.

Mme Valerie BERRY

Écrit par : berry | 30/03/2014

Bonjour Mme DUFLOT,


J’ai l’honneur de vous présenter une demande de logement social à l’intention de ma famille qui se compose de ma fille Maria 15 ans , Lélia 14 ans et handicapé d’un retard mental et admis à l’école de Châtillon(92) classe ULIS et moi même.
Je suis moi même handicapé suite à un traumatisme crânien.
Je suis en instance de divorce, mon mari m’ayant mis dehors il y a 4 ans, nous nous trouvons dans un logement de 20 mètre carrées insalubre et privé.
Mes ressources sont la AAH , cela ne me permet de trouver un logement en relation avec ma recherche vu les prix des loyers , ainsi que les demandes de quottions et provisions des bailleurs.
J’ai effectué des demandes de logements sur le 92 et Paris depuis plus de 4 ans.
J’ai fais une requête enregistré le 11 octobre 2012.
Je n’ai à ce jour reçue aucune proposition de logement.
Mon dossier au DALO est passé à l’audience le 22 janvier 2013.
Je suis en relation avec des assistantes sociale, ainsi qu’une aide alimentaire dans une association religieuse dans le 14 ème arrondissements.
Je suis de plus en plus désespérer à trouver une solution à se problème.
C’est pourquoi je me permets de solliciter votre aide afin que je puisse dans les meilleurs délais trouver une solution à cette situation.
Je suis prêt à vous fournir tous les éléments qui vous seraient nécessaire s dans le traitement de mon dossier.
D’avance, je vous remercie de l’attention que vous voudrez bien prêter à ma demande.

Veuillez agréer, Madame Cécile DUFLOT, l’expression de mes respectueuses salutations.

Mme Valerie BERRY

Écrit par : berry | 30/03/2014

Madame le Ministre, je me permets de vous interpeller concernant la loi ALUR;

En effet, cette loi est des plus complexe pour les copropriétés, comme vous le savez, les syndic, nous annoncent une augmentation de 20% , sachant que leurs honoraires sont libres et déjà élevés. De ce fait, cette loi peut mettre en difficultés financière certaines copropriétés, impayés de charges etc. avez vous pensé un instant aux conséquences catastrophiques pour les copropriétaires dans un tel climat social (blocage des retraites, des salaires, etc.)

A notre avis, vous êtes en train de créer une pauvreté de la FRANCE, en particulier, sur les classes moyennes? cela est honteux de la part d'un gouvernement de gauche!!!!!
Si vous avez d'autres idées de ce type, merci de bien vouloir prendre un peu de repos, visiblement vous en avez besoin ......

A? AUBERGER

Écrit par : AUBERGER | 25/04/2014

Je vous félicite pour votre article. c'est un vrai exercice d'écriture. Poursuivez .

Écrit par : MichelB | 13/08/2014

Bonjour Madame je me permets de vous adresser ce courrier suite a ma demande d echange d appartement. En effet je suis locataire depuis 20 ans a Paris Habitat je vis seule a paris dans un 3 pieces et je souhaiterais un echange pour un 2 pieces dans le 94 eyant effectuer cette demande d echange depuis 2 ans je n est jamais eu aucune proposition je pense qu in 3 pieces a paris interesserait toute les pauvres familles qui vivent dans des petits foyers Donc je m adresse a vous car je ne comprends pas mes loyers ayant toujours ete regles merci

Écrit par : RICOUL MARTINE | 05/02/2015

bonjour madame je me permets de vous adresser ce courrier en vous demandent est il normal de ne pas avoir de logement en prés temps dents que je ne peux pas avoir un logement du fait que je ne soie pas divorcer trouver vous sa normal .je suis dans une maison ou il y a plain humidité et de moisissure . merci d avance

Écrit par : faux anne-marie | 10/02/2015

Madame Anne-Marie, avez-vous fait chaque année un dossier de demande de logement à l'Office des HLM? Si vous l'avez-fait pendant 4 ans au moins avez-vous fait un dossier DALO? Avez-vous alors été déclarée prioritaire? A quel stade en êtes-vous de vos démarches? Bon courage. Annie

Écrit par : Annie Keszey | 11/02/2015

Bonjour,
Je vous écris car je ne sais plus où me tourner, j'ai quitté mon logement en Août 2014 à cause d'une dette locative qui est réglée à ce jour et depuis je n'arrête pas de frapper à toutes les portes possibles car je n'ai plus de logement et je suis hébergée chez ma mère dans un F2 pour 6 personnes, je suis prioritaire auprès de Dalo mais après une longue attente, j'ai fait recours au tribunal administratif qui a rejeté ma requête car j'ai oublié de signer celle-ci dont j'ai contesté au conseil d'état qui a accepté ma demande. En attendant, il n'y a rien, pas une seule proposition m'a été faite. A la recherche d'un studio ou d'une chambre, peu importe le département, dans des parcs sociaux comme Adoma, Adef...résidences sociales, hôtellières (Siao), emmaus habitat, calvados habitat (en Normandie), plusieurs mairies en ile de france mais c'est le néant. Ma situation est difficile à supporter, je doute bien qu'il y a bien pire mais j'ai un besoin primordial de me loger pour mon moral et pour me concentrer à mon avenir professionnel car je suis bénéficiaire de l'Are.Je suis également suivi par un travailleur social Freha à Bezons.
J'ai besoin qu'on m'ouvre une porte et votre aide.
En vous remerciant.
Mlle Boussada Micha

Écrit par : BOUSSADA | 14/03/2015

Bonjour Madame. Dans votre dossier DALO vous avez inscrit les noms des communes dans lesquelles vous souhaitiez un logement. De quelle préfecture dépendent ces communes? Avez-vous pris un rendez-vous par écrit au responsable du bureau DALO? Sinon, faites-le. Après votre recours au Tribunal administratif, après le dépassement de la date, avez-vous demandé à bénéficier d'un avocat gratuit? Sinon, faites-le. Les références pour faire cette demande sont précisées dans la lettre que vous avez reçue du tribunal administratif.
Quand vous aurez l'accord pour cette aide juridique, il vous faudra faire une demande d'indemnité pour attente trop longue et l'adresser au bureau de la Justice à la Préfecture. Avez-vous contacté aussi une association qui pourrait défendre votre droit? Sinon faites-le. Bon courage Madame Boussada . Annie KESZEY.

Écrit par : keszey | 15/03/2015

Bonjour,

Je vous remercie de m'avoir répondu.
Mlle Boussada Micha

Écrit par : BOUSSADA | 15/03/2015

Bonjour, je suis aujourd'hui une maman d'une étudiante travailleuse sur Toulouse. Ma fille a toujours payé son loyer. Aujourd'hui elle trouve un logement plus grand qu'elle compte habiter avec son ami pour économiser , l'agence CIGEC à Toulouse lui refuse car ils ont peur : sachant que je me porte caution comme d'habitude. La banque lui donne le droit à un crédit étudiant et UN PETIT PROPRIETAIRE AVEC SON AGENCE ont peur de ne pas être payé!! où se trouve le problème? si vous pouvez l'aider merci par avance

Écrit par : Dalmeida | 19/03/2015

Les commentaires sont fermés.