Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/03/2015

LA RIGUEUR DE BERNARD CAZENEUVE.

                                                                                                                               

L’image partagée du  « Grand politique » est celle d’une individualité charismatique, oratrice de talent, à laquelle le peuple reconnaît des compétences rares.Les « Grands politiques », actuellement, sont introuvables. La perte de confiance majoritaire qui accroit les abstentions lors des votes souligne le vide.Bernard Cazeneuve pourtant, sobre, maîtrisé, attentif,  ne correspond pas aux attentes habituelles des électeurs, mais il a suscité un parfait respect collectif, en janvier 2015, qu’il ne perd pas.

Sa présence, sur les lieux qui l’imposent, est immuable : calme, sérieuse, professionnelle. Ses interventions orales  très précises, brèves et démocratiques le démarquent des joutes usantes concurrentielles entre élus des divers partis.

Il paraît modeste, totalement engagé au service inconditionnel du seul intérêt collectif.

Son expérience est vaste : juge puis avocat, il a été élu conseiller municipal, maire, président de communauté urbaine, député, puis nommé ministre délégué aux Affaires européennes, ministre du Budget  et  ministre de l’Intérieur depuis le 2/04/2014.

Il a publié « Karachi, l’Enquête impossible » chez Calmann-Levy.

Sa réussite remarquable d’aujourd’hui  par sa dignité est de protéger et d’apaiser les Français, avec efficacité, sans mentir ni tricher.

Puisse-t-il continuer ainsi sa très délicate mission !  

Annie Keszey.

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.