Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/10/2016

Les Chahuteuses, EKlore et Pôle emploi.

Annie Keszey, principal de collège public retraité et professeur de français, à Madame Jennifer Genestier, association Les Chahuteuses.

Sur http://www.atelier-idees.orghttp://www.rupture-et-metamorphose.org et http://www.notreputeaux.com , j’ai publié le texte « La direction de Pôle emploi et les Chahuteuses : une alliance aléatoire ». Sur le second blog cité vous avez publié le commentaire suivant, écrit par vous-même, le 5/10/2016 : Bonjour, Étant à l'initiative des chahuteuses, Laura et moi sommes donc associées mais Solenn n'est absolument pas cofondatrice ni même adhérente. Il serait bien de vérifier vos informations. Je suis entrepreneuse et Laura aussi. Et Solenn aussi. C'est dans ce contexte que nous nous aidons car dans les réseaux d'entrepreneurs on se soutien pour parler modèle social, modèle économique, etc Bref, si vous voulez arrêter de dire n'importe quoi et venir nous voir en live, you're welcome. On est hyper ok pour rencontrer et discuter. Mais merci de ne pas mélanger. Les compétences que nous amenons à Eklore sont à titre personnels et non sous les chahuteuses : Organisation, communication, coaching, etc Et dire que j'ai une conseillère Pôle Emploi qui m'accompagne dans le développement de ce projet car elle le trouve formidable !! Vous auriez fort à gagner à éviter vos interprétations et à écouter vraiment. A votre dispo. Cordialement, Jennifer Genestier cofondatrice & directrice générale Association Les Chahuteuses

J’accepte volontiers d’écrire que Solenn Thomas est membre de l’association « Les Chahuteuses » et de vous laisser le titre honorable de « co-fondatrice – directrice générale ». Cette précision ne modifie en rien le contenu de mon texte. Par contre, quand vous écrivez que Solenn Thomas  n’est pas adhérente, vous mentez.

Solenn Thomas, initiatrice du festival EKlore pour les demandeurs d’emploi en accord avec la direction générale de Pôle emploi, a fait partie de votre association : Les Chahuteuses, pour « une sexualité joyeuse » ! Elle a retiré son nom et sa photo de votre site avant le festival. Sur la copie de votre site, dont je dispose, antérieure à son retrait, on trouve les informations qui suivent.

www.meetup.com/Bien -dans- mon corps- et-ma-sexualité-a-paris/membres/182857778/

Une photo d’un homme et d’une femme déshabillés illustre le titre : Les Chahuteuses pour une sexualité joyeuse. A gauche de l’écran on lit Paris, France, créé le 20 décembre 2014. Les membres comprennent Solenn, lieu Paris, membre depuis le 30 décembre 2014 et à droite de l’écran, dans le même cadre, c’est indiscutablement la photo de Solenn Thomas.

Vous serez ravie certainement de recevoir, à toutes fins utiles, une petite leçon gratuite de français.

Et Solenn aussi : évitez ces phrases sans verbe...On se soutient : verbe soutenir au présent de l’indicatif, je soutiens, tu soutiens, il ou on soutient. Venir nous voir en live : pour l’Académie française en live est un monstre, ni français, ni anglais, il faut dire en direct ou en vrai.  You’re welcome : vous êtes la bienvenue. On est hyper ok : nous sommes tout à fait d’accord. Coaching : entraînement (voir le site de l’Académie française). A votre dispo : à votre disposition.

Vous dites apporter vos compétences à EKlore. Je pense que les jeunes chômeurs en difficulté d’insertion, par exemple, méritent des entraîneurs, conseillers ou guides maîtrisant la culture générale. Ces jeunes ne sauraient être davantage « prolétarisés *»), alors qu’ils sont, pour certains, les « inhéritiers* » de l’Ecole. (* Mots du philosophe Robert Redeker.)

18:48 Publié dans EMPLOI | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : chahuteuses, eklore, pôle emploi, solenn thomas, chômeurs, annie keszey, festival | | |  Facebook

Commentaires

En quoi est-ce un soucis dites moi ? C'est quoi le problème avec le fait de soutenir notre association et notre travail ? Que savez vous des chahuteuses, de nos parcours ? Que savez-vous de nos actions ? Pourquoi faites-vous tout un ramdam sur le fait que Solenn puisse être membre d'un groupe meetup (ce qui est différent d'être adhérent et membre actif de notre asso) ???
Je ne vous comprends vraiment pas, vous détournez, interprétez, et ne prenez même pas la peine de poser des questions. Et en plus vous me traitez de menteuse... Ben voyons !!
Je vous invite à vous initier aux us et coutumes des réseaux web, humains et entrepreneuriaux. Outre le fait qu'il n'y a pas de honte à être membre de notre association, les conspirateurs positifs sont nombreux et variés Madame, et nous nous retrouvons, soutenons, encourageons, inspirons les uns les autres, c'est ainsi... bonne continuation dans l'écriture de vos inepties, je vois qu'elles n'attirent pas grand monde heureusement...

Écrit par : Genestier Jennifer | 09/10/2016

ah et au fait, notre site c'est pas Meetup, qui est un réseau social. Notre site internest est www.leschahuteuses.fr
Bonne soirée
Jennifer

Écrit par : Genestier Jennifer | 09/10/2016

Je n'avais pas lu vos cours de français, merci beaucoup. D'autres le font mieux que moi, comme vous. Je préfère vous laisser dans vos expertises.
Créer de l'emploi, créer de l'activité, accompagner les changements en cours dans notre société, ça ce sont nos expertises. Laissez les nous ;-)
Bonne soirée

Écrit par : Genestier Jennifer | 09/10/2016

Votre site sur Internet (et non pas internest) ne me préoccupe pas. Je respecte la liberté de ceux qui le fréquentent. Le mot meetup n'est pas celui de votre site mais il est inscrit à gauche du nom de Solenn Thomas, sur votre site. Solenn Thomas a bien été pendant deux ans "une chahuteuse" et vous mentez quand vous le niez. Demandez-lui pourquoi elle a retiré sa photo et son nom de ce contexte peu de temps avant le festival EKlore. Personnellement, je souhaite pour les jeunes chômeurs des formations moins...psychédéliques aboutissant à un emploi concret et durable.
Je vous souhaite bien sûr une sexualité heureuse d'autant plus que Pôle -emploi vient d'offrir une activité rémunératrice à certaines de vos adeptes.

Écrit par : Annie Keszey | 10/10/2016

Quand vous écrivez pour de jeunes chômeurs en difficulté d'insertion, écrivez:
un souci (et non pas un soucis),n'oubliez pas les tirets: dites-moi, laissez-les...Ecrivez : une association. Remplacez "c'est pas" par "ce n'est pas" etc...

Écrit par : Annie Keszey | 10/10/2016

ON EST DES BENEVOLES !!!! d'où on a reçu une rémunération ??? je vais vous attaquer pour diffamation si vous continuez, vous commencez sérieusement à me broutter pour une meuf qui n'a pas créé un emploi de sa vie, et qui ne sait qu'enseigner le français, je trouve que vous allez trop loin !

Lisez ça et ptet que vous serez à notre niveau : http://www.leschahuteuses.fr/accueil/notre-charte/

Je fais ptet des fautes de français, mais cela ne m'empêche pas de savoir travailler, créer, évoluer, et surtout, surtout transmettre des VALEURS !!!

Continuez avec vos opinions à 2 balles, elles ne font que prouver le bien fondé de nos actions et travaux !!

Écrit par : Jennifer Genestier | 12/10/2016

J'ai prouvé que vous mentiez, c'est certes désagréable pour vous. Vous vous égarez donc dans des propos hors contexte, afin d'éviter le cœur du sujet. Les propos que vous tenez me concernant alors que vous ne me connaissez absolument pas signent votre manque de maîtrise et de rigueur. Chacun de vos textes agit sur mon premier doute. EKLore, parce qu'il est en lien avec les Chahuteuses, n'est pas le choix le plus judicieux pour former les chômeurs, en particulier les jeunes en difficulté d'insertion.
Le 13 janvier 2015, Mme Najat Vallaud-Belkacem a dit: "L'appartenance à notre communauté nationale passe d'abord dans notre langue commune, le français...Les inégalités de maîtrise du français engendrent des phénomènes de retard ou de mise à l'écart qui contrarient la capacité de tous les élèves de trouver tout simplement une place dans notre démocratie". Toute formation écrite ou orale doit appliquer la langue correcte.
Annie Keszey

Écrit par : Annie Keszey | 14/10/2016

Les commentaires sont fermés.