Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2016

POUR UN ETAT FORT. VERS UN NOUVEAU MONDE.

Alain Juppé.

JC Lattès. 265 pages. 12 €

Ce livre suit « Mes chemins pour l’Ecole », présenté précédemment et devrait être suivi par deux autres publications programmatiques du même auteur. Alain Juppé, normalien et énarque, a été dans sa vie publique, Premier ministre, quatre fois ministre, député européen, député de Paris et de Gironde... Il est maire de Bordeaux (pour la première fois en 1995), réélu en 2014 avec 61% des voix : un maire reconnu compétent par ses administrés. Il est président de Bordeaux métropole. La ville de Bordeaux est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Membre du parti Les Républicains (LR), il est candidat à la primaire de son parti devant désigner le candidat LR à l’élection présidentielle de 2017.

Des critiques classiques le visent, prononcées, en particulier, en 2014, par Nicolas Sarkozy toujours incapable de s’appliquer la maîtrise de soi et l’objectivité. Alain Juppé, AJ, serait trop âgé : 72 ans en 2017. Or, l’âge, en situation de santé ordinaire, n’est pas une incompétence. François Mitterrand avait 65 ans quand il a aboli la peine de mort avec l’aide précieuse de Robert Badinter. Nelson Mandela est devenu le premier président noir de L’Afrique du Sud à 76 ans, après avoir lutté toute sa vie contre l’apartheid...Le Recteur, dans la tourmente, de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a 79 ans. Le pape François aussi : il blanchit les instances du Vatican dont la banque interne, modernise l’église crispée dans ses pratiques traditionnelles et publie aujourd’hui Le nom de Dieu est miséricorde. François écrit : « J’ai une relation spéciale avec ceux qui vivent en prison, privés de leur liberté...Je ne me sens pas meilleur que ceux qui sont en face de moi. Et je me retrouve donc en train de répéter et de crier : pourquoi lui et pas moi ? Cela peut scandaliser mais je me console avec Pierre : il avait renié Jésus et il a quand même été choisi... »   

La miséricorde s’applique d’ailleurs à la seconde critique faite à Alain Juppé, portant sur son chemin de croix  avant et après 2004! Alain Juppé a été condamné par la Justice, en appel, à un an d’inéligibilité, peine lourde pour un homme politique. Il a payé, au prix fort, sa dette civique envers la Nation et les citoyens-électeurs ne comptent pas lui en infliger le rabâchage incompatible avec le Droit. Il est actuellement la personnalité politique en laquelle les 2/3 des sondés, de droite et de gauche, ont le plus confiance.

La candidature d’Alain Juppé est légitime.

A partir du titre de son livre, Pour un Etat fort, une certaine presse souligne sa droitisation accompagnant le mouvement politique général des Français. C’est un constat simpliste : Alain Juppé souhaite une démocratie efficace.

Sa méthode d’écriture est la même que dans son livre sur l’Ecole. Le premier tiers du livre donne la parole à des citoyens, des policiers et des personnels de l’Institution judiciaire. Alain Juppé consulte donc et écoute la base : il tient compte de ces nombreux témoignages pour proposer des actions nouvelles. Il se démarque ainsi, en particulier, de François Hollande qui écoute mais n’entend pas. La majeure partie du livre est son entretien avec la journaliste Natacha Polony. Le thème essentiel est celui de la sécurité. A J écrit : je veux un Etat fort pour garantir la liberté de ses citoyens, assurer leur sécurité, rendre la justice de manière efficace, gagner la guerre contre le terrorisme, lutter contre l’immigration illégale et protéger nos valeurs. Nous ne pouvons plus attendre, l’avenir de la France se joue aujourd’hui.

En fin d’ouvrage, A J rassemble ses propositions suivies par cinq annexes : bilan de l’évolution de la délinquance depuis 2012 - moyens et efficacité de la Justice, en France - l’immigration légale - l’intégration des immigrés – l’asile et la crise migratoire.

A J rappelle ses valeurs républicaines. Il refuse clairement le communautarisme, c’est-à-dire une organisation de la Nation en communautés repliées sur elles-mêmes, sur leurs pratiques, leur religion et même leur langue...Il veut s’assurer que, dans leur diversité, les Français partagent tous un bien commun...

Ce bien commun à partager, c’est la langue...Car la langue, c’est plus que des mots, c’est une structure de la pensée...C’est ensuite le socle des valeurs de la République qui créent le sentiment d’appartenance nationale : la devise républicaine « Liberté- Egalité-Fraternité »...Il faut y ajouter la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen, la démocratie- c’est-à-dire le gouvernement du peuple, pour le peuple et par le peuple-et la laïcité. L’article 2 de notre Constitution met de la chair dans ces concepts :

L’emblème national est le drapeau tricolore bleu, blanc, rouge. L’hymne national est la Marseillaise...

Les témoignages insistent tous sur les difficultés majeures rencontrées actuellement par les polices, la gendarmerie et l’Institution judiciaire : les manques anciens de moyens encore accrus par les nécessités de l’Etat d’urgence, les contraintes administratives pesantes et dévoreuses de temps. De très nombreuses décisions de police et de justice ne sont pas appliquées et ce « laxisme » ou « ces impossibilités » créent une forte désillusion chez les acteurs impliqués. Malgré la densité du travail, les résultats progressent peu : la délinquance, la radicalisation de jeunes, les conditions d’accueil des immigrés, restent préoccupantes. La République française dysfonctionne.

Les réformes proposées par A J sont nombreuses, rassemblées sur quatorze pages. Seule la lecture du livre permet de les connaître toutes, en profondeur.                    

A J veut renforcer les services du renseignement territorial, le plus à même de détecter les signaux faibles de radicalisation et d’en faire état, renforcer le renseignement pénitentiaire, créer une police pénitentiaire et une agence européenne de coordination du renseignement... Les personnels supplémentaires de sécurité annoncés par le Président de la République ne seront pas formés avant deux ans, il faut appeler des réservistes et, à terme, créer une garde nationale...

La lutte contre la radicalisation suppose la transparence sur les financements de lieux de cultes, une formation civique des ministres du culte musulman, l’augmentation des déchéances de nationalité pour les binationaux auteurs d’actes terroristes, la diffusion d’un contre-discours laïque sur Internet...

Un nouveau traité doit remplacer Schengen afin d’assurer le contrôle des frontières de l’Europe, avec une véritable police des frontières. Des accords entre pays doivent rendre effective la réadmission des migrants économiques. Il faut :

- réaliser un vrai travail de simplification de la procédure pénale, investir dans les technologies pour moderniser la sécurité intérieure, systématiser la saisie des trafiquants de drogues, prononcer l’interdiction de séjour d’un an des dealers dans les lieux où le deal a été constaté, rétablir la loi Ciotti sur l’absentéisme scolaire et l’étendre aux parents des petits trafiquants de drogue, étendre les prérogatives des polices municipales, redéfinir la légitime défense des forces de l’ordre...

- supprimer les réductions automatiques de peine, revenir sur les peines de substitution, rétablir les peines plancher, construire 10 000 places de prison pendant le quinquennat, séparer la justice civile qui accompagne le mineur de la justice pénale qui le sanctionne, développer le travail en prison grâce à une agence nationale spécialisée, assurer une vraie évaluation des détenus dangereux, aligner les conditions de nomination des magistrats sur celles des juges...

- encadrer l’immigration légale : faire voter chaque année par le Parlement un plafond d’immigration et une répartition par type d’immigration, conditionner le regroupement familial à l’exercice d’un emploi...

La France doit répondre à une double exigence : défendre une tradition d’accueil des réfugiés politiques et de guerre tout en luttant contre le détournement économique du droit d’asile. La durée d’examen des demandes d’asile doit être réduite...Il faut réformer l’aide médicale d’Etat en la limitant aux cas d’urgence.

Pour faire respecter la laïcité, il est proposé, en particulier, de créer un code de la laïcité reprenant l’ensemble des règles à respecter et de créer un délit d’entrave à la laïcité dans les services publics pour sanctionner son non-respect...Un conseil national des cultes aura pour but de faciliter le dialogue entre les différentes religions et l’Etat.

A J a étudié sérieusement les nombreux problèmes faisant obstacle à la liberté et à la sécurisation des citoyens de l’Etat français et propose les remèdes. C’est un travail d’un pragmatisme simple, de bon sens, mais tellement rare en politique que la démarche reste exceptionnelle. Les propositions sont justifiées, précises, équilibrées, fondées sur la raison et sur l’expérience.

Annie Keszey.

 

 

17:47 Publié dans France, POLITIQUE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alain juppé, état fort, sécurité, immigration légale, laïcité, justice | | |  Facebook

09/01/2016

La première page de "Charlie Hebdo".

1189718_la-une-de-charlie-hebdo-fait-polemique-web-021597608952_660x371p.jpg

Donc, l’auteur « balboa 78,  peut-être », est heurté, blessé, par la première page de Charlie Hebdo. Le Huffington Post fait aussi état de protestations...

Ces «  geignards », en pleine santé, sont infiniment moins « blessés » que les morts, les blessés concrets, les survivants démolis de l’équipe de ce journal et des autres victimes du terrorisme. « Balboa 78 » c’est le texte d’un croyant catholique : il a le droit de s’exprimer. Il ne va pas convaincre les athées, par exemple, dont je suis. Ce croyant catholique a reconnu l’image de son Dieu, mis en examen et ce n’est pas la première fois. Si cette image est en effet plutôt celle du Dieu des catholiques avec sa longue barbe, ses sandales de moines, son triangle marqué d’un œil de la trinité ou de la franc-maçonnerie, c’est un dieu assassin puisqu’il porte la kalachnikov et que des traces de sang maculent sa robe blanche. Pour une athée, de culture française toutefois et consciente du terrorisme, c’est la représentation imaginaire du dieu unique, universel, concentrant toutes les religions et donc aussi et surtout, aujourd’hui, l’islam. L’inquisition, la Saint Barthélemy, le chevalier de la Barre : c’était hier.

Les conflits religieux concernant toutes les religions, les compétitions économiques et l’amour de la guerre expliquent la quasi-totalité des guerres de l’Histoire. Tout puissant paraît-il, Dieu laisse assassiner depuis des siècles des civils innocents et mourir des enfants. « Dieu » n’existe que dans les têtes des croyants : il n’a en réalité ni corps, ni âme, ni âge...il n’est ni objet, ni sujet, de plus sans lieu de vie repérable dans l’infini du cosmos. Les croyants qui regardent en l’air pour prier ne le voient jamais. Dieu n’existe donc qu’en tant que «total des pensées spirituelles individuelles », échappant toutefois à la concrétisation mathématique. Comme l’homme, un dieu est bon ou méchant selon le psychisme qu’il habite. Il est cruel et tueur, pourtant « grand », dans la tête d’un djihadiste.

Mettre Dieu, une perfection décrétée, au-dessus de la mêlée est la fiction confortable des croyants.

L’auteur balboa 78 en est resté à la condamnation de ce qu’il estime être un blasphème : il est en retard et surtout n’a qu’un attachement très limité à la liberté d’expression. Ce n’est pas le cas des citoyens militants : dessinateurs, humoristes, philosophes... très courageux qui s’exposent pour nous.

Le sacré religieux n’est pas intouchable puisqu’il est imparfait et donc perfectible.

La triste conclusion, en effet, est que les assassins courent toujours.

Annie Keszey.

16:23 Publié dans France, UN MONDE MEILLEUR | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charlie hebdo, dieu, les assassins courent toujours | | |  Facebook

02/12/2015

Paris-is-beautiful. Experience the Parisian Art de vivre. Lancement du magazine n°1.

 


 

Bonjour à toutes et à tous,

je vous fais partager aujourd'hui le projet de ma fille Stéphanie Keszey. Je vous en souhaite belle lecture, cordialement, Annie Keszey

 

Paris-is-beautiful. Experience the Parisian Art de vivre. Lancement du magazine n°1.

Si vous aimez Paris, participez à notre aventure en soutenant notre projet sur la plateforme de crowdfunding kickstarter.com : soutenez-nous, partagez aussi l’info et continuons à écrire l’histoire ensemble.  

Un magazine pour visiter, vivre Paris, faire du shopping créateur et découvrir de merveilleux moments. Le tout avec le sourire.  

Paris-is-beautiful : visiter Paris, vivre Paris et faire du shopping créateur.

Paris is beautiful est né de l’envie de partager Paris avec des voyageurs (ça c’est vous !) comme on le ferait avec ses propres amis : en visitant des monuments incontournables, en faisant de belles balades mais aussi en vivant Paris comme l’aiment les Parisiens (ça c’est nous !) entre shopping créateurs et pauses café. Résultat ? Nous sommes aujourd’hui un city guide web avec des newsletters décalées chaque semaine mais aussi un city guide lancé en librairie en juillet dernier : 150 reasons to say « Oh la la » in Paris. Et parce que nous sommes des fans de motifs, nous avons aussi une collection de petits cahiers qui reprennent chacun un monument emblématique d’un quartier (vous pouvez les découvrir un peu plus bas).

Notre promesse ? De belles visites, des beaux lieux, de belles rencontres, de la convivialité, de belles et de bonnes choses mais aussi des sourires, du partage, des surprises et de l’étonnement soit tous les ingrédients pour que Paris vous émerveille.  

Le magazine Paris-is-beautiful.

mag1.jpg

Si vous êtes sur cette page, c’est que vous aussi vous aimez Paris ! Alors partageons la capitale ensemble au travers de notre magazine, véritable complément à notre city guide. Il s’agit d’une parution trimestrielle (premier numéro en janvier) qui suivra les saisons et vous permettra de suivre le fil des moments parisiens que vous pourrez vivre à Paris que ce soit l’hiver ou le printemps.

Concrètement, notre magazine (qui sera bientôt le vôtre, nous l’espérons) présente Paris avec notre optimisme sur 96 pages bi-langues français et anglais dans un format 21x26cm. Il sera distribué gratuitement dans des lieux où se retrouvent les voyageurs avec une présence toute particulière dans les boutiques-hôtels de la capitale qui savent si bien vous accueillir et vous faire découvrir notre art de vivre. Et vous le retrouverez aussi sur notre site internet sur abonnement pour pouvoir le feuilleter dans le monde entier.

Au sommaire du magazine hiver :

de la chaleur, celle qui émane des belles rencontres que vous ferez à Paris mais aussi de l’esthétisme avec d’incroyables visites dans nos quartiers préférés. On vous invite à vous dire « je t’aime », à découvrir les savoir-faire si précieux de la capitale dans les coulisses du Moulin Rouge, à prendre un bon repas en bonne compagnie dans des lieux toujours plus gourmands les uns que les autres, à aimer l’art, à aimer la vie parisienne en somme.

proto1.jpg

proto2.jpg

proto3.jpg

L’équipe

Avec l’idée de distiller tout le merveilleux de Paris, le projet Paris-is-beautiful est devenu un city guide et un site internet portés par deux Parisiennes : Stéphanie Keszey (à droite), ayant grandi dans un Paris cosmopolite, passionnée d’art de vivre, de création et de rencontres chaleureuses et Jennifer Hebrard (à gauche), Parisienne d’adoption, adepte de découvertes, de nouvelles adresses et autres spots gourmands. Et cette belle aventure n’aurait sans doute jamais pu voir le jour sans toute une précieuse équipe animée par un Paris « beautiful » ! Et vous bien sûr ! 

Alors si vous aimez Paris, participez à notre aventure en soutenant notre projet sur la plateforme de crowdfunding kickstarter.com : nous vous remercions de nous soutenir, de partager aussi l’info. 

Equipe-light.jpg

CV plus détaillés de Stéphanie Keszey et Jennifer Hebrard.

Mon nom est Stéphanie Keszey.

J'ai 47 ans, deux magnifiques enfants. Après une carrière dans des grands groupes français, j'ai décidé de monter Paris-is-beautiful avec l'envie de faire partager avec des voyageurs étrangers un merveilleux concentré de Paris et de son Art de Vivre. Mon père réfugié politique hongrois m'a transmis son amour pour la France, Paris, et ses arts. Il m'a toujours rappelé comme la liberté et la démocratie sont fondamentales et nécessitent qu'on se batte pour elles. J'ai été élevée dans un milieu artistique et cosmopolite parisien, entourée d'étrangers d'Europe de l'est volubiles qui ne cessaient de dire "Stephanie, Paris is so beautiful"

Il y a deux ans, j'ai été rejointe par Jennifer Hebrard, 26 ans, expert en éditorial et en digital, passionnée par Paris et dénicheuse d'adresses parisiennes. Depuis nous écrivons Paris-is-beautiful ensemble.

https://www.kickstarter.com/projects/285167760/paris-is-b...

Merci encore.

 

12:33 Publié dans France, Loisirs, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook